J'ai lu... La 2,333éme dimension de Marc Antoine Mathieu !

Le synopsis 

Dans la ville endormie, vêtus d’une combinaison de protection, une épuisette sur l’épaule, les gardiens de la réalité patrouillent pour effectuer des contrôles d’oniroactivité. Le chef en est sûr, avec ses 35 ans de traque, ses 12775 nuits à pister et son 9° sens en éveil, c’est pour ce soir ! Devant un immeuble, leur détecteur de rêves s’affole : Un homme rêve trop fort ! Les ronronnements de l’appareil sont si bruyants qu’ils réveillent le voisinage. Après avoir fait exploser la porte de l’appartement incriminé, les deux fonctionnaires s’y introduisent : ils sont chez Julius Corentin Acquefacques. Ce dernier est affalé sur sa table, plongé dans un profond sommeil. Avec les plus grandes précautions, les deux gardiens étendent un filet autour du dormeur pour capturer ses rêves. Malgré leur solide expérience et leur grand professionnalisme, « le rêve à ne pas faire » leur échappe : c’est un cauchemar !

(Synopsis de PlaneteBD )

 

Mon impression 

Avec le tome 5 de la série Julius Corentin Acquefacques, je découvre un nouvel auteur : Marc Antoine Mathieu. J'étais tranquillement à la bibliothèque du lycée en attendant le bus. Pour passer le temps, je cherchais un BD dans la toute petite reserve du lycée... Et c'est à ce moment-là que je tombe sur cette étrange BD qui porte un nom assez accrocheur : La 2,333e Dimension. Tout de suite, je pense à un voyage inter-dimensionnel ou autre folie de SF (mais il n'en est rien, je vous laisse deviner de quoi il s'agit). Je commence alors à lire par curiosité...

L'histoire commence de façon très étrange : deux hommes, les "Gardiens de la réalité" sont à la recherche d'un rêveur. Ils tombent alors sur Julius et le dépouillent de tous ses rêves (au sens propre, ils lui enlèvent tous ses rêves, sous forme de petits papiers, qui sont dans son crâne, ouvert). Seulement voilà, un rêve s'échappe : Le rêve à ne pas faire. C'est là que commence le chapitre 2 où commencons à nous perdre entre rêve et réalité. Dans ce maudit rêve, Julius se réveille (étrange pour un rêve) et marche vers l'horizon, seulement voilà, celui-ci est cassé (l'horizon). Julius discute alors avec le réparateur d'horizon qui change le point de fuite de l'horizon défaillant. Julius donne alors un nouveau point de fuite au réparateur. Seulement, celui-ci le fait tomber et tombant avec lui, il se réveille pour du bon.

Mais qui sait ? La perte du point du fuite pourrait avoir des répercussions sur la vrai réalité...

Dans cette BD, Marc Antoine Mathieu utilise tout les codes de la BD et du rêve pour faire une histoire complétement loufoque et assez impressionnante, il introduit même quelques pages en 3D dans cette BD énormement basé sur la perspective... En bref, cette BD n'en finira pas de vous surprendre ! Et désolé de vous spoiler l'histoire mais elle est tellement géniale !

 

 

Si vous avez l'occasion de le lire ou même s'il s'agit d'une autre BD de Marc Antoine Mathieu, empruntez-la, je pense que ça vaut le coup !

 

 

 

La semaine prochaine

Comme je révise mon bac de français jusqu'au 24, la semaine prochaine vous aurez un dessin le Lundi ainsi que le récap de NALR le mercredi et rien d'autre !

On a qu'a dire que c'est ma semaine de congé annuelle